Je voudrais...

être un mois plus vieille ou cinq ans plus jeune... Je sais qu'on ne peux pas réécrire l'histoire. Et que chaque jour doit se vivre, minute après minute. Je sais qu'il faut boire la potion jusqu'à la dernière goutte. Mais Dieu qu'elle est amère parfois.

Et je manque singulièrement de courage.

Commentaires

1. Le mercredi 19 décembre 2007, 02:07 par brol

Et si je te dis que tu vas pouvoir me payer le restau bientôt, ça te booste pas ?
Huhuhu rl-)

2. Le mercredi 19 décembre 2007, 07:14 par Laurelin

Allez Akynou, courage, même si le temps est gris et que jusqu'aux fêtes en général le moral est bas, à partir du 21 décembre le jour rallonge !!! :D Tous les jours, quelques minutes en plus de notre beau soleil. Si c'est pas génial ça ;-)

3. Le mercredi 19 décembre 2007, 09:31 par luciole

Ma technique pour les médicaments amères, c'est de les boire d'un seul coup et puis vite, vite, manger quelque chose de bon pour faire passer le goût. Pense à la paix qui suivra l'orage, ne perd pas cela de vue! Je t'aime, bises !

4. Le mercredi 19 décembre 2007, 10:46 par Seashell

J'ai la même technique que ta sœur, elle a fait ses preuves.
Bien sûr pour ça, il faut d'abord boire ce foutu médicament, mais bientôt tu pourras être contente de l'avoir bu, quand tu seras guérie, quand tes filles seront guéries et que tu les regarderas être en pleine forme, rire, chanter, danser. Tu sauras que c'est grâce à ce médicament que tu leur as donné.

Tu vas le trouver, ce courage, parce que tu l'as c'est sûr. Même si là, aujourd'hui il est caché sous des kilos de peur et d'appréhension. Au fond, tu l'as.

Je t'embrasse très très fort

5. Le mercredi 19 décembre 2007, 11:05 par Anne

De tout coeur avec toi, grande soeur d'adoption. Je n'oublie pas notre projet de déjeuner d'entre fêtes.

Je t'embrasse.

6. Le mercredi 19 décembre 2007, 14:41 par PMB

(Remplacez "Mon fils" par Akynou !)

Pour ceux qui entrent dans la danse
Au nom de la grande espérance
Au mépris de leur vie
Mon fils, chante
Pour ceux qui luttent pour la vie
Sans autres armes que leur vie
Pour qu'ils vivent longtemps
Mon fils, chante
Pour ceux qui combattent la nuit
Pour le jour où le soleil luira
Pour tous les hommes
Mon fils, chante
Pour ceux qui meurent en chemise
A l'aube du temps des cerises
Sous les yeux des fusils
Mon fils, chante

{Refrain:}

Mon fils et toi le fils
Qui naîtra de mon fils
Tant que meurt la liberté
Pour que la liberté
Vive dans le monde entier
Mon fils, il faut chanter

Pour ceux qui poussent sans espoir
La porte étroite de l'histoire
Au nom de l'idéal mon fils chante
Pour ceux qu'on traîne dans le noir
Sur le sol du dernier couloir
Des chambres de tortures
Mon fils, chante
Pour ceux qui ne verront jamais
Plus le soleil rouge de mai
Sur le port du Pirée mon fils, chante
Pour ceux qui jusque dans la mort
Ont la force de vivre encore
Pour ceux qui vont vivre
Mon fils, chante !

7. Le mercredi 19 décembre 2007, 16:11 par Moukmouk

La tendresse par internet, ça vaut pas cher la tonne, mais je t'en envoie un gros gros paquet, avec un sourire niais pour te dire que je te trouve toujours aussi formidable.

8. Le mercredi 19 décembre 2007, 17:38 par samantdi

Je t'envoie des pensées, des bises. La trouille avant de sauter, comme je la comprends ! Tu sais le courage, c'est pas forcément 24/24 et 7/7, guette le moment, et là, accroche-toi à la liane, et sens comme à ce moment-là précisément, tu es devenue forte et inébranlable, forte de tout ce que tu sais, forte de toutes les larmes versées, de tous les mots dits, et de nous tous qui nous tenons derrière toi.

9. Le mercredi 19 décembre 2007, 18:07 par Fauvette

Mais non je te trouve très courageuse au contraire. Tu es franche et courageuse en disant que ce n'est pas facile, il faudrait être une inconsciente pour prétendre le contraire.
Cela va aller tu verras, tu es pour l'instant envahie par le goût amer de la potion, mais puisque c'est pour retrouver de la douceur, et ne plus vivre la peur au ventre, c'est nécessaire.
Je t'embrasse.

10. Le mercredi 19 décembre 2007, 18:47 par planeth

Non Akynou, de tout ce que j'ai lu sur ton blog, tu ne manques certainement pas de courage.

Cela n'en est pas moins dur à vivre, mais tu as toutes les ressources en toi dont tu as besoin.

Et j'ai trouvé les paroles des "sans papiers" tellement justes :-(

11. Le mercredi 19 décembre 2007, 22:08 par akynou

Bon, c'est dit. Et là je suis dans le vide absolu. J'ai eu sur certains points la version en colère et je nies tout (sur les filles), sur d'autres la version muette, je me renferme (notre séparation)...

12. Le mercredi 19 décembre 2007, 23:10 par luciole

Tu t'attendais aux deux réactions ... Cette sensation de vide, c'est le vide qu'à laissé l'angoisse de dire. Ce vide c'est la place pour l'avenir, ça donne le vertige, mais le vertige est une illusion des sens, ne l'oublie pas. Je t'aime. bises.

13. Le mercredi 19 décembre 2007, 23:24 par akynou

Luciole : Oui, mais pas forcément en même temps... :-)

Le vide, c'est surtout les questions sans réponse. Ma situation n'a pas vraiment évolué. Même pas d'un iota. Je suis face à la force d'inertie...

Bon en tout cas, il sait pour Lou, pour le deuxième signalement, pour moi. J'ai oublié de lui dire pour les sous... Normal, ça me semble complètement secondaire.



Brol : koi koi koi ? (enfin, je réagis)...

Tous les autres (et les mails que je lis aussi). Merci. Vous lire me fais du bien. JE viens régulièrement devant mon ordinateut furtivement pour me donner du courage...

14. Le jeudi 20 décembre 2007, 01:19 par brol

Vi vi vi. Je serai au PC du 3/1 et je cherche un lit pour dormir (nuit du 3 au 4, au mieux je n'irai pas chez mon frère, au pire j'irai à l'hôtel), je rentrerai dans ma glaciaire le 5. C'est-y pas meuhgnifik ? :-p

15. Le jeudi 20 décembre 2007, 02:16 par Minium

Quelquefois dans des situations d'urgence, on trouve les bons gestes, on est déterminé, précis, efficace. Et puis quand le plus gros speed de l'action est passé, on se rend compte qu'on a fourni énormément plus d'énergie que l'on s'en pensait capable et on se sent bizarrement vidé.

D'autre part, les questions sans réponse c'est très déstabilisant, parce que ça te renvoie à les chercher en toi avec le risque de dérapage vers la culpabilité et la mise en cause de l'estime de soi.

J'espère que petit à petit ce vide va être comblé par des sentiments d'avoir bien agi, par la confiance née de la capacité à l'affrontement, que les comment viendront remplacer les pourquoi.
Bon courage encore.

16. Le jeudi 20 décembre 2007, 05:03 par labosonic

Tu sais, on ne manque singulièrement de courage que lorsqu'on veut que tout soit identique à la veille.
Pas quand on veut faire des sauts de cabri en avant ou en arrière dans la ligne du temps ...

17. Le jeudi 20 décembre 2007, 07:45 par Laurelin

les sous, c'est secondaire, surtout quand on s'aime encore. :-)
J'imagine que c'est bien difficile. Allez, encore encore et encore plein de courage. T'es pô tout à fait toute seule. ;-)

Chocopapouilles

18. Le jeudi 20 décembre 2007, 12:47 par akynou

Brol, je serai aussi au PC parce que je n'aurai pas les enfants qui seront en vacances. On peut dire aussi que j'ai des lits d'enfants à proposer pour dormir. (on y loge quand même un adulte).

Labosonic : la vie est pleine de sauts de cabris et de rebondissements. Je pensais être tranquille aujourd'hui, genre achat de noël, sieste réparatrice et tout ça avec la sortie avec mes soeurs. Et hop, me voilà convoquée par l'armada des services sociaux de l'école... Merde, il est où le bouton pause...

Minium : De toute façon, je n'ai pas le choix.

19. Le jeudi 20 décembre 2007, 20:01 par samantdi

Je passe pour t'embrasser, et te dire que je pense à vous tous...

Nier les faits, l'a-t-on assez dit, c'est courant, l'a-t-on assez expérimenté, nous aussi, nous "enfants"...

Comme je comprends ce vide que tu ressens, mais tu n'es pas femme à rester avec du vide devant toi.

Courage, chaque jour tu avances.

20. Le vendredi 21 décembre 2007, 21:06 par alixire

Une grande pensée pleine d'amour, même si je ne sais quoi dire de plus que ce que tes amis te disent.
Alors juste : courage, je t'aime

21. Le mardi 25 décembre 2007, 08:35 par Minium

ça va, Akynou ?

22. Le mardi 25 décembre 2007, 21:29 par Laurelin

Pas de nouvelles, bonnes nouvelles ?
Un très bon noël tout de même
plein de bisous

23. Le mercredi 26 décembre 2007, 14:02 par Akynou

Je n'étais pas beaucoup là ces derniers jours :-)

On fait aller. Mais je survis, j'ai même passé un bon noël...