Je m'inquiète pour Match

Oui, c’est vrai, parce qu’en ce moment, c’est le poids des mots, le choc des photos, et la palme des bourdes. Déjà, il y a eu ce dossier spécial pour le quatre centième anniversaire du Québec. Des pages entières sur la belle province, ses ressortissants (dont Natasha St Pier, née au Nouveau Brunswick, et donc pas au Québec, mais bon, là je pinaille), des photos de Montreal, des Inuits, etc. Sauf que, l’anniversaire en question était en réalité celui de la ville de Québec, dont il est à peine fait mention dans le dossier.

C’est tellement énorme, que ça me laisse sans voix. D’autant que je connais bien comment se fabrique un journal et quels sont les verrous de sécurité. Je ne peux même pas imaginer comme cela a pu être possible et que personne n’a dit, à un moment : “Heu, excusez, mais on a fait une connerie…”

Des conneries, j’en ai vues des vertes et des pas mures. D’ailleurs, c’est mon métier de les traquer. J’ai vu des accidents, des trucs auquel on ne peut rien parce que le journal est déjà imprimé. Exemple, quand dans le numéro sur le 11-septembre de VSD était resté un article sur le base jump (un sport qui consiste à sauter en parachute du haut de gratte-ciel). Tout le monde s’était gaussé à l’époque, mais vu la date de bouclage, le journal devait déjà être imprimé au moment de l’attaque du World Trade Center et ce journal n’a pu qu’ajouter des cahiers pour traiter de l’actu. On ne peut rien contre cela.

Mais une aussi belle, publiée, qui touche à l’essence même de notre métier de journaliste, la vérification des infos, ça jamais…

Depuis, moins spectaculaire, il y a aussi eu cette légende, sur l’enfance d’Ingrid Betancourt : « Devenue une jeune fille rêveuse, Ingrid, après un premier séjour français, retrouve les rivages boliviens. Elle ne cessera plus de se partager entre les deux pays (…). »

Et enfin, cet article sur PPDA où celui-ci raconte que le jour où il a appris son éviction, il n’a rien changé à son emploi du temps et s’est rendu, comme prévu, à Roland Garros pour assister à « la victoire de Roger Federer sur Rafael Nadal ». Je veux bien que ce soit PPDA qui se soit trompé. Mais dans ce cas-là, on corrige. En tout cas moi, j’aurais demandé la correction, quitte à faire appeler l’attaché de presse de PPDA

Je savais qu’il y avait des compressions de personnel chez Hachette (et pas seulement une valse des rédacteurs en chef pas assez souple de l’échine). Mais ils devraient garder tout de même quelques correcteurs et quelques secrétaires de rédaction. Ça les aiderait…

Commentaires

1. Le vendredi 11 juillet 2008, 23:31 par Saperli

Bolivien, Colombien, ça rime pareil... Je vois que c'est partout pareil, on écume tant et si bien que tout perd son sens.

2. Le samedi 12 juillet 2008, 11:44 par Gilsoub

Heu sans vouloir êtres méchant, Paris Match, cela fais longtemps qu'il ne mérite plus le titre de journalisme. Je ne le lis guère que chez mon médecin, et j'avoue que pour moi ce n'est qu'un Voici de luxe. Même le choc des photos il semble avoir oublié ce que cela voulais dire. Si l'on rajoute en plus, depuis l'affaire Génestar, que Paris Match est devenus le site de photos officiel des ces dames ministres et du couple présidentiel... Donc qu'il confonde Québec et Montréal, non cela ne m'étonne pas vraiment...

3. Le samedi 12 juillet 2008, 11:54 par Carole M&M

Tu vois, même si je ne me manifeste pas souvent, je te lis ! Et tu devais bien te douter que j'allais réagir là-dessus...

Ah la bourde de Match. J'en ai vaguement entendu parler! hahaha :-) Nous, à l'Office du Tourisme, on s'évertue à accueillir les journalistes (lire ici qu'ils sont traités aux petits oignons - si tu voyais les demandes formulées parfois, tu braillerais de rire... - tiens, tu pourrais pas avoir une assignation de VSD? ), à leur donner une panoplie d'informations en espérant qu'ils la traitent de manière adéquate. Niet. dans le cas de Match (mais le 400e a eu quand même droit à une couverture internationale fort intéressante... ) Je peux te dire que ça a fait jaser et que ça en a déçu plusieurs. M'enfin, je ne commenterai pas davantage parce que de un, je n'ai pas lu l'article en question au complet (seulement quelques bouts) et de deux, ça sert à rien, la bourde est faite. Mais ça démontre encore une fois la méconnaissance qu'il existe entre deux univers qui se targuent d'être les meilleurs amis du monde.

Ceci dit, le 400e de la VILLE de Québec bat son plein et il y a vraiment de tout pour tous. Je suis allée voir, entre autres, une exposition qui s'appelle Passagers/Passengers dans laquelle on suit les différents aspects de l'arrivée de gens qui ont choisi (ou non) de venir vivre à Québec, le départ, l’arrivée, les impacts/joies/inquiétudes/défis que représente le fait d'immigrer, ainsi que plusieurs témoignages de descendants des diverses communautés qui ont forgé la Ville.

Et je vais voir mardi prochain le Moulin à Images, création de Robert Lepage, dans laquelle il intègre la façade d'un édifice qu'on a ici, la Bungee avec ses immenses silos à grains (une institution et un tournant important dans l'histoire de la ville) : une projection de 30 mètres de haut sur 600 mètres de large. J'ai bien hâte.

http://monquebec2008.sympatico.msn....

Je veux aussi aller visiter ce qu’ils appellent Le potager des visionnaires, œuvre de Franco Dragone : un jardin créé sur le toit du Musée de la Civilisation. Il paraît que c’est de toute beauté. Et ce que je trouve le plus beau dans ça, c’est que toutes les récoltes qui y sont faites sont remises à la Maison Lauberivière, qui accueille les itinérants.

http://www.mcq.org/fr/presse/presse...

De plus, c'est le Festival international d'été avec plus de 600 spectacles pour tous les goûts. Il y a un monde fou en ville. C'est merveilleux.

Bref, voilà, ma pub Ville de Québec est faite.

Bises xxx

4. Le samedi 12 juillet 2008, 15:27 par Moukmouk

Carole a raison, on craignait le pire avec une organisation un peu bancal, et puis c'est le meilleur qui arrive... On peut organiser une fête, mais ce sont les participants qui la font. A Québec, il y a vraiment une fête... tant mieux.

5. Le samedi 12 juillet 2008, 21:31 par jeanpadupe

J'aime ton propos qui montreraient que le sens critique peut être un peu héréditaire

6. Le mardi 15 juillet 2008, 13:47 par dieudeschats

Il y a les journalistes et les journaleux... dommage que les seconds deviennent prédominants.
Des petits diamants trouvés ça et là, comme parler de "degrés celsius" (en toutes lettres) alors qu'il s'agissait d'un angle, ou encore un camion qui avait déversé dans un accident un dangereux produit chimique : du "nitrogène" !