“I hope that my children will be the last price.”

« J'espère que mes filles seront le dernier prix à payer. » C'est la dernière phrase que l'on entend prononcer par le Dr Abuelaish, sur une vidéo que j'ai trouvée sur le New York Times. Cet homme de paix se bat depuis des années pour maintenir le dialogue entre Israéliens et Palestiniens.
Pendant qu'il témoignait à la télé israélienne de la guerre, sa maison a été bombardée, trois de ses filles ont été tuées, Bisan, 20 ans Mayar, 15 ans, and Aya, 13 ans. Sa nièce, Nour en avait 17. Une autre de ses filles et une autre nièce ont été gravement blessées dans le bombardement.


Evidemment, le risque est grand de se laisser prendre par les émotions et de perdre tout jugement devant ce drame. Cela dit, que serions nous, si nous n'étions pas, nous, capable de sentiments et d'émotions.

La guerre est insoutenable. Et plus encore celle-ci qu'aucune autre car elle dure depuis trop longtemps. Du plus loin que vont mes souvenirs, il y a la guerre en Palestine, en Israël. Et c'est de plus en plus insupportable. Cela semble sans fin. Parce que le Hamas ne cèdera jamais, et le gouvernement israélien non plus. Comme deux enfants, aussi têtus l'un que l'autre. Aussi obtus. Cela pourrait être drôle si ce n'était pas si terriblement tragique. Il faudrait, comme ce père, pouvoir espérer que ses filles seront le dernier prix à payer pour la paix. Parce que ce n'est qu'à cette condition que leur mort, comme celles de tant d'autres d'un côté comme de l'autre, pourrait être pardonnable. Sinon, ce n'est qu'une putain de saloperie de tragédie de merde dont les protagonistes (pas les victimes) sont de pitoyables et impardonnables imbéciles.

Commentaires

1. Le lundi 19 janvier 2009, 01:18 par Moukmouk

Je suis né en même temps que l'état d'Israël, et ce qui devait être un espoir pour l'humanité, se révèle être une longue suite de massacres, de crimes de guerre, de refus de reconnaitre le droit international.

Sera-t-il possible de trouver la paix après tout cela?

2. Le lundi 19 janvier 2009, 14:12 par Oxygène

... Rien à ajouter, Akynou, tu as écrit l'essentiel de ce que je pense et surtout, ressens.

3. Le jeudi 22 janvier 2009, 03:20 par Lola

J'ai moi aussi lu l'article dans le NYTimes, et j'ai été bouleversée. L'injustice du sort qui touche cet homme-là, justement, qui sautait par-dessus les fossés culturels et religieux, qui croyait à la possibilité d'une entente entre les hommes et les femmes de bonne volonté... Et ces frappes aveugles, qui ne font pas la part des choses, pas la part de l'âge ou celle de l'innoncence.
Je voudrais croire que des articles comme celui-ci, aussi douloureux soient-ils, parviendront à réveiller les consciences, à secouer la pensée inerte des Américains en particulier. Mais j'en doute. Dans le pays où je vis, on peut parler de beaucoup de choses mais PAS du conflit israelo-palestinien. Parce que si on ne pense pas qu'Israël a raison, toujours raison, c'est forcément qu'on est antisémite. Je généralise et simplifie, bien sûr, mais je ne suis pas trop loin de la vérité. J'espère que beaucoup ont lu l'article et vu l'horreur qui a fait un trou béant, irréparable, dans la vie de cet homme.

4. Le samedi 31 janvier 2009, 01:34 par Arnaud Seldon

"Ah que la guerre est jolie ! Surtout pour ceux qui, se connaissant mais ne la faisant pas, la font faire par ceux qui ne se connaissent pas et qui se tuent." (inspiré de Paul Valéry)

5. Le dimanche 4 octobre 2009, 22:03 par julio

Oui terrible ! Mais j’ai un problème avec cette guerre. Quand j’étais adolescent je soutenais Israël et je refusé toute discussion a ce sujet. es-puis avec le temps j’ai comprit la perversité de nos dirigeants occidentaux, les américains et les européennes ne veule pas la paix au Moyen-Orient, et sais le peuples palestinien qui pays les conséquences de cette guerre (« de maintien du trouble ») injuste !
Aujourd’hui j’aime toujours mon frère Israël, mais j’ai découverte un autre frère que j’ignorer Palestine !