Le DR nuit gravement à la santé

Qu’est-ce que le DR. Un acronyme qui signifie Droits réservés. Quand un journal publie une photo dont il ne connaît pas l’auteur, il inscrit en crédit : DR. Si le photographe se fait connaître, il epeut ainsi entrer dans ses droits.

Sauf que

de plus en plus nombreuses sont les publications qui, en créditant les clichés DR, feignent de ne pas connaître le nom du photographe et ainsi évitent de le payer.

Le DR qui était un outil de préservation des droits est devenu un moyen de les supprimer.

Il faut signer les photos du nom de leurs auteurs. Il faut respecter le droit d’auteur des photographes et les payer en conséquence. C’est la condition sine qua none pour avoir un journalisme de qualité en images. L’info a un coût. Si vous voulez une info de qualité, toutes les personnes qui produisent cette info doivent être rémunérés à leur juste valeur.


Commentaires

1. Le dimanche 6 juin 2010, 08:23 par julio

Délit d’opinion ! Je ne voudrais pas porter un jugement trop server, mais mon grand-père il disait plus pauvre qu’un maitre d’école ! J’a vite comprit qu’il voulait dire que les intellectuel et les artistes ne pouvais pas bien vivre de leurs travailles, que les pouvoirs contrôlés les paroles et les œuvres des architectes de conscience et de l’liberté ! Mais le plus dramatique dans cette histoire et que l’on revient en arrière. Je veut-pas nom plus jetai la pierre aux journalistes, j’ai conscience des difficultés qu’il doive rencontres aux quotidiens pour nous informés, mais franchement parfois sais la honte des vraies girouettes, et pour la photo sais pareille je suppose que sais plus facile de volé le travail des autres !

2. Le dimanche 6 juin 2010, 20:27 par Cynthia

En effet, je trouve que les mentions DR sont un peu trop rependues présentement et c'est une honte! Mais surtout ça m'enlève tout envie de racheter le magazine qui emploi ce genre de tactique.

3. Le lundi 7 juin 2010, 09:17 par Anne

D'autant que pour parler de l'art photographique, en plus du journalisme, si on veut de nouveau Ronis, il faut bien accorder aux photographes le crédit de leur (souvent si magnifique) travail.

4. Le lundi 7 juin 2010, 17:05 par Anna

Je viens d'apprendre quelque chose - je ne savais pas du tout ce qu'impliquait la mention "droits réservés". Merci.