A Haïti, les gens meurent dans la rue

C’est un reportage photo de Julien Tack. Vu sur son compte FaceBook où il poste régulièrement ses reportages.
Julien connaît bien Haïti où il a fait de nombreux séjours.



Une petite fille dort, le visage baigné de lumière. Plus loin deux autres enfants se serrent l’un contre l’autre dans leur petit lit.
Et puis, zoom arrière, les photos embrassent la salle d‘un gymnase transformé en centre de soin. Des centaines de lits, de perfusions, de personnes dans la promiscuité la plus totale. Mais ceux-là, au moins, sont à l’abri.
Car, un peu plus loin, ça se dégrade. Des manifestants, dans la rue, avec des pierres, des coutelas. En face, la Minustah, les soldats de la mission pour la stabilisation en Haïti, accusée d’avoir amené avec elle le choléra. Les soldats tirent. Balles en caoutchouc. Les émeutes ont fait une vingtaine de blessés et deux morts. On voit un blessé. La photo en rappelle une autre.



Et puis des corps, étendus.
Mais ceux-là ne sont pas des manifestants.
Ce sont des morts.
Du choléra.
Là-bas, où il n’y a plus que des ruines, les gens meurent dans la rue…


Commentaires

1. Le jeudi 18 novembre 2010, 19:26 par Anne

Je ne sais que dire... pourtant il faut dire/faire quelque chose et en parlant déjà ils ne sont plus oubliés...

2. Le jeudi 18 novembre 2010, 20:20 par mwenpouzot

Desespoir et desarroi au quotidien...trop longtemps que ca dure pour les habitants de ce pays.

3. Le jeudi 18 novembre 2010, 20:50 par ab

Tristes scènes.

4. Le vendredi 19 novembre 2010, 00:25 par Moukmouk

Qui peut avoir intérêt à voir se répandre de pareils rumeurs ? des gens qui veulent plus de désordre ? ou est-ce une désorganisation totale de la société ?

5. Le dimanche 21 novembre 2010, 00:35 par Akynou

Moukmouk, pas que des rumeurs, semble-t-il