Paf le chien

Vous connaissez l’histoire de Paf le chien ? C’est l’histoire d’un chien qui traverse la rue. Mais une voiture arrive, . Et PAF ! le chien.

Moi, c’est le genre de blague idiote qui me fait rire. C’est la grande qui me l’a racontée. Depuis, dès qu’on doit employer le mot PAF,on ajoute “le chien”.

Hier, j’étais avec les étudiants de première année. Cours de code typo (les règles d’écriture d’un certain nombre de choses qu’on utilise dans l’imprimerie pour unifier. Exemple, les durées sont toujours écrites en toutes lettres. Les quantités, elles, sont en chiffres arabes (par opposition aux romains qu’on n’utilise quasiment plus que pour les siècles). Les heures aussi. Ce qui donne : « Pendant quatre heures il mangea 4 kilos de cerises. A 4 heures, il se rua dans les toilettes familiales. »

Mon exemple est un peu pourri, d’accord, mais essayez de manger 4 kilos de cerises, et vous verrez bien.

En général, avec les étudiants, je débute par une règle toute simple, mais qui est du pur français, même pas du code typo. Je veux dire par là que c’est une règle qui s’applique à tous et pas uniquement dans l’imprimerie.

Je commence par leur demander donc comment ils abrègent “premier”. En général, pas de problème, ils me disent tous “1er”. Vous aussi sans doute.

Ça se corse quand je leur demande comment on abrège “première”, toujours en français bien sûr. La plupart me répondent “1ère”. Cette année, les premières années sont très forts. Il y en a quelques uns qui ont dit “1re”. Je les salue, c’est rare à cet-âge-là. L’année précédente, tout le monde s’était planté.

Vient enfin mon petit moment de gloire parce que là, tout le monde se trompe, et cette année n’a pas échappé à la règle : comme abrège-t-on “deuxième” ?

2 ème ?

Eh bien non. C’est 2e. Et puis 3e, 4e, 5e. Avec le e en exposant bien sûr, ce que Dotclear ne me permet pas de faire (ou alors je ne sais pas comment).

Ce petit jeu m’amuse beaucoup.

Des fois je me lâche. Enfin, je me lâche, ça reste correcte tout de même. Ainsi, quand je leur explique les sigles et les acronymes. Le sigle de Société nationale des chemins de fer est SNCF. Qu’on écrit tout en majuscules (capitales dans notre jargon). Sans point. C’est totalement passé de mode.

Mais si le sigle peut se dire sans que les lettres soient détachées, quand c’est un acronymes donc, on met une capitale initiale et le reste en minuscules (bas de casse). Assedic, par exemple. Sauf (la langue française ne serait pas ce qu’elle est sans les exceptions) dans le cas où l’acronyme ne comprendrait que trois lettres, ou moins : Organisation des Nations unies, ONU, Paysage audiovisuel français, PAF. Et d’ajouter, “le chien”.

Je n’ai pas eu un sourire, pas même un regard amusé ou surpris. La Bérésina totale. Je n’ai pas insisté.

Pourtant, PAF le chien, merde quoi. Même Wikipedia en parle…

La prochaine fois, j’essaie de placer “pas de bras, pas de chocolat…”

Commentaires

1. Le jeudi 6 janvier 2011, 07:07 par Valérie de Haute Savoie

J'aime bien ce PAF le chien, mais je n'utilise je crois jamais PAF. L'automatisme que je ne peux m'empêcher, malgré la petite honte "almanach vermot" est "il est un petit peu tard... de 14 juillet" qui une fois sorti est toujours un peu regretté.

2. Le jeudi 6 janvier 2011, 08:59 par l'impatiente

He ben moi je me tortille de rire en imaginant la scène (même si je ne te connais pas) de toi en professeure : et PAF le chien, huhuhu...

3. Le jeudi 6 janvier 2011, 10:05 par Anne

Oh lala qu'ils sont tristes tes étudiants !!

PAF, le chien, ça me fait hurler de rire depuis des années.

Et en fait tu devrais bloguer tes cours, je trouve ça palpitant ! Pour les durées, etc, j'étais bonne intuitivement, mais pour la suite, non !

4. Le jeudi 6 janvier 2011, 12:08 par Akynou

Anne : triste, je ne pense pas. Je pense que 'est typiquement le genre de chose à laquelle ils ne s'attendent pas de la par d'un prof et du coup, ils n'ont pas percuté. :-)
C'est typiquement le genre d'humour que j'adore. Dans le papier de wikipedia que je mets en lien, il y en a plein d'autres, la plupart sont pareil, juste les animaux qui changent, mais d'autres sont savoureux.

L'impatiente : ben surtout que j'ai dit ça sur le même ton que le reste, donc je pensais que ça les ferait rire. Mais bon… au moins ça te fait rire toi. C'est déjà ça.

Valérie : très bon le peu tard. J'adore. J'avais un grand père qui était spécialiste du jeu de mot pourri. C'est lui qui m'a refilé cet humour un peu particulier. Plus c'est nul, plus je ris.
J'avais la mauvaise habitude (je l'ai toujours) de dire Félix Pute au lieu de Felix Potin. Sauf qu'un jour, je l'ai écrit sur l'ordre d'un chèque, sans même m'en rendre compte. Rouge de honte j'étais…

Anne de nouveau : pour les abréviations des chiffres ordinaux, tu as toutes les excuses : même les instituteurs les enseignent fautivement. Personne ne va jamais vérifier. Quant à bloguer mes cours, je suis pas sûr que ce soi toujours aussi intéressant.

5. Le jeudi 6 janvier 2011, 13:30 par andrem

Et à part ça, comment vas-tu l'à matelas?

6. Le jeudi 6 janvier 2011, 17:43 par Anne

Quel dommage si bien placer Paf le chien et tomber à plat!!!
Gilles, mon homme me racontait cette histoire qui se déroulait lors d'un safari en hélico...et Floc floc la girafe...

7. Le jeudi 6 janvier 2011, 19:27 par Akynou

Anne : elle figure dans Wikipédia aussi :-)

Andrem : eh bien, justement, je repose sur mon matelas, parce que ça ne va pas très fort. Mais j'ai un peu le temps d'écrire du coup entre deux sommes.

8. Le vendredi 7 janvier 2011, 16:59 par dieudeschats

Ne serait-ce pas que tes étudiants aient bien percuté mais que c'est devenu tellement banal que ça ne fait plus sourire ? (quoi que personnellement, venant de la part d'un professeur, j'aurais quand même eu les coins de lèvres qui remontent :-)

9. Le samedi 8 janvier 2011, 11:49 par Akynou

Dieudeschats, c'est possible, mais je ne m'attendais pas non plus à un éclat de rire général. Plutôt au coin de lèvres qui remontent, comme tu dis. Avec l'année dont je suis responsable et qui m'ont souvent en cours, mes vannes marchent mieux :-)

10. Le dimanche 9 janvier 2011, 15:04 par frouche

Merci pour la leçon de typo... J'avais tout oublié et pourtant, j'ai bossé quelques temps en secrétariat de rédaction. J'aurais moi aussi eu tout faux: 1ère, 2ème, 3ème.
Des voeux joyeux.

11. Le mercredi 12 janvier 2011, 13:08 par Anna

Personnellement, j'arrive très rarement à dire "néanmoins" sans le faire suivre de "comme disait Cléopâtre" et "ça se corse" sans "chef-lieu Ajaccio". On fait c'qu'on peut, ma brave dame. ;-)

12. Le vendredi 14 janvier 2011, 06:44 par Oxygène

Très bonne piqure de rappel pour la typo. J'en avais besoin. Une question SNCF n'est-il pas le sigle de la Société nationale de chemins de fer, plutôt que de la société générale ?

13. Le vendredi 14 janvier 2011, 21:10 par Akynou

Oxygène, arggg, je corrige. On va mettre ça sur le compte de la grippe. Ou du clavier. ;-)

14. Le samedi 15 janvier 2011, 11:44 par Oxygène

C'est le clavier ! J'en suis certaine. :-)

15. Le lundi 17 janvier 2011, 08:03 par Valérie de Haute Savoie

Anna, je connaissais la version (de mon prof de français en 5ème) qui disait "ça se corse... comme dirait Napoléon"

16. Le lundi 17 janvier 2011, 18:05 par Akynou

Valérie : en 5e !!!! ;-)

17. Le mardi 25 janvier 2011, 14:27 par Tili

C'est clair... disait l'aveugle... à son frère... qui était sourd ;-)