Troubles du langage

Vous  avez entendu parlé de ces accidents vasculaire au niveau du cerveau, ou ces maladies dégénératives, qui brouillent le langage et vous font dire « qfbg qfkgnmlk » au lieu de « passe moi le sel » ? Eh bien mon téléphone en est atteint.

J’ai voulu envoyer par SMS a ma fille « je crois que tu vas être bonne pour le bus » parce que je ne pouvais pas l’emmener à l’escrime. Elle a reçu : « je croustillants que tu vas être bonne pour le bus… »

Ce soir, je lui ai demandé de prendre sa douche à la maison plutôt qu’à la salle d’armes pour que je la rémène plus tôt. Et ça a donné : Tu gentil touchera à ka maison… » Elle m’a comprise. Elle est forte ma fille…

A par ça, j’ai téléphoné à ma mère. La conversation a été brillante.

Moi : tu vas bien
Elle : pffff… tu sais… pffff
Moi : ah oui ?
Elle : j’ai beaucoup travaillé ! alors… pffff
Moi : tu as travaillé ? (elle vit en maison de retraite et n’a pas grand chose à faire de ses dix doigts)
Elle : Pffff, oui, tu comprends… C’est compliqué… j’te raconterai.

J’ai pas très bien compris ce qu’elle voulais dire. Je suis beaucoup moins forte que ma fille.

Commentaires

1. Le samedi 13 avril 2013, 08:52 par Anne

Chez moi les mots se mélangent en début de crise de migraine... Ta maman ne mélange pas que les mots, elle semble perdue dans le temps, aussi...

2. Le samedi 13 avril 2013, 08:54 par Anne

Bonnes vacances, au fait! Je suis sure que du repos te fera du bien... Nous ne partons que mardi soir et seront là la deuxième semaine. Si tu as envie d'un peu de campagne...

3. Le samedi 13 avril 2013, 11:13 par Akynou

Merci Anne, je vais voir :-) ça me fera plaisir de toute façon un peu de campagne…
Je ne sais pas vraiment si maman est perdue dans le temps. Elle engrange mal les nouveaux souvenirs, c'est sûr. Ce dont elle ne se sert pas, elle l'oublie. Elle ne reconnaît pas tout le monde. Mais surtout, comme elle n'a plus les mots pour exprimer les choses, elle en essaie d'autres. Des fois, c'est très loin de ce qu'elle veut dire. Mais elle fait avec les mots qui lui reste. A nous d'essayer de décrypter. Je ne suis pas sûre que lorsqu'elle parle de travail, elle songe à la période où elle travaillait. Elle peut essayer de dire autre chose… Une activité quelconque, les ateliers mémoires, etc. Le téléphone n'arrange rien… Du coup, elle renonce.