Petits zoziaux

L'autre jour, je me promenais dans le parc du Palais Royal, quand j'ai été attirée par cette scène.

Joli petit zoziaux


Elle m'a rappelée cette vieille dame, dans le film de Marie Poppins qui vends des graines pour les oiseaux. J'aime les vieilles dames qui nourrissent les animaux des villes. Au moins passent-elles leur solitude à faire quelque chose plutôt que de se morfondre derrière leur télé...

Joli petit zoziaux

Mais comme je suis aussi irrévérenscieuse, j'ai également repensé à cette comptine d'Odeurs qui me faisait hurler de rire, à cause de la chute. Un peu surprenante. Je ne peux vous la faire écouter (mon DD sur lequel sont toutes mes musiques est HS), en voici les paroles


Le vilain petit zoziau
Perché sur la branbranche
Il a fait son caca
Sur mon duffle-coatcoat
Maintenant j'ai une grosse
Tatache sur ma manmanche
Le cieciel il est bleu
Blanblanche est sa crocrotte

Le vilain petit zoziau
Pourquoi est-ce que tu as fait ça
Tu as un joli bebec
Et de bien belles pluplumes
Sacripan me voilà
Bien fâché contre toi
C'est ma maman à moi
Qui m'a acheté ce costume

Oh vilain petit zoziau
Que tu es un drôle de coquin
Dans les feuilles que tu te caches
Dans les feuilles que tu te dissimules
Si j'arrive à t'attraper
Oh bougre de gredin
Soit bien sûr vilain petit zoziau
Que je t'encucule


Même pas honte...



Commentaires

1. Le mercredi 30 janvier 2008, 09:38 par tilly

Superbes (les trois, mais j'aime encore plus mieux les deux photos que le poeme).

2. Le mercredi 30 janvier 2008, 10:58 par Anne

En lisant cette comptine, je suis sûre que Luciole va éclater de rire à un souvenir commun à nous deux et à nos filles !

3. Le mercredi 30 janvier 2008, 12:03 par Oxygène

Et voilà une journée qui commence par une bonne rigolade. Merci!

4. Le jeudi 31 janvier 2008, 09:04 par sLeAbO

Mouais. Je trouve ça moyen drôle car justement, un satané piaf s'est lâché sur mon blouson, hier. Coïncidence ? rl-)


Sinon, pour ton interrogation sur Flickr, ce sont des mouettes rieuses, reconnaissables à la petite parenthèse noire derrière l'oeil et leur bec pointu et orange.

Les goélands, plus gros, ont un gros bec crochu et jaune avec un point rouge sur la partie inférieure. Il me semble qu'ils sont bien moins présent dans les villes.

Passionnant, n'est il pas ? LOL

5. Le jeudi 31 janvier 2008, 10:18 par Clopine Trouillefou

Les vieilles de maintenant, elles portent des futs. Pas des slims, hein, mais des vrais pantalons . Leurs grandes soeurs elles avaient encore des jupes...

Donc, allez une petite digression :

Parce que de tout temps, les vieilles femmes se masculinisent, je ne sais pas si vous l'avez remarqué. Pas seulement à cause des poils follets qui leur garnissent le menton, ni de l'affaissement de l'ovale du menton qui, si ces connes l'avaient bien valu, aurait pu être combattu grâce à l'action dermo-décrispante et raffermissante de la crème au gingembre pilé (avec poils du cul coupés en quatre), mais c'est trop tard na.

Mais à cause de la rigidité des traits.
Avant, quand elles portaient des vêtements féminins, on pouvait toujours se référer au costume avant de se risquer sur un" Madame,  voulez-vous de l'aide pour traverser ce dangereux passage piétons envahi par la horde de véhicules motorisés et polluants qui obligent notre planète à se trimballer, dorénavant, avec un thermomètre dans le cul" ?

Maintenant, avec les pantalons unisexe, c'est plus dur.

Bon, y'en a qui mettent, un peu au hasard, des jolies couleurs sur leur visage, histoire d'attirer l'attention sur leur féminité. Mais il y a fort à parier qu'avec le déplorable relâchement des moeurs actuel, sans compter que Delanöe est le Maire de Paris, ce ne soit plus, d'ici vingt ans, un signe distinctif de féminité.

Alors, plutôt que risquer un impair, moi je laisse les vieilles (si c'en est) sur le bas-côté. Non mais.

Clopine

6. Le jeudi 31 janvier 2008, 18:42 par Moukmouk

J'espère que tes filles la réciteront à l'école, histoire de décrisper les prof.

7. Le jeudi 31 janvier 2008, 22:54 par anita

Ah bé! remercions le ciel de ne pas avoir donné d'ailes aux vaches.

Les photos sont très belles, le mouvement de la dame répond à celle des mouettes. Sur celle du bas, on reconnait bien le charmant caractère de ces doux volatiles.

8. Le jeudi 7 février 2008, 22:57 par Vroumette

Deux pences, deux pences, deux pences le sac :

[chtit cadeau
|http://www.dailymotion.com/relevance/search/mary+poppins/video/x1krhl_nourrir-les-ptits-oiseaux_fun]. J'adore Mary Poppins