La brigade…

Nous étions, les filles et moi, convoquées à la brigade des mineurs. Nous y sommes entrées à 14h30 pour en ressortir vers 19h40. On nous avait prévenu que ce serait long. Ça l'a été.

Garance est passé la première sur le grill. Plus d'une heure. Quand elle revenue, elle m'a juste dit qu'elle avait eu du mal à parler et à dire des choses. A sa grande soeur, elle dira que la dame (l'inspectrice) l'avait engueulée parce qu'elle ne répondait pas aux questions et qu'on allait y passer la nuit...

Puis est venu le tour de Léone, de Lou (long aussi) et enfin le mien... Refaire l'histoire, détricoter les liens une énième fois en essayant d'être le plus précis possible, parce qu'à force, tout fini par se mélanger...

Et puis on m'a fait lire les dépositions des enfants. C'est violent. Un condensé de mauvais souvenirs, de cris, de coups, de peur, sur deux ou trois pages. Et curieusement, celle qui est la plus violente, c'est celle de la dernière, Léone, qui pourtant a été la plus protégée...

Mais une fierté tout de même. J'avais dit aux enfants d'être le plus honnête possible, parce que de toute façon, elles allaient être interrogées sur des faits déjà connus. Elles ont suivi la consigne à la lettre. Nos quatre dépositions sont d'une cohérence aveuglante, y compris dans mes absences. Nous avons dit toutes les quatre la même chose, chacune avec nos mots.

J'ai juste précisé deux ou trois choses, pour la chronologie.

J'ai relu ma déposition, j'ai signé. Nous sommes sortie avec les filles, confrontant nos impressions, ce qu'on nous avait demandé. Pour ne pas en rester là et simplement rentrer à la maison, je les ai emmenées manger au restaurant et je leur ai offert la boisson qu'elles voulaient, le plat qu'elles voulaient et même le dessert qu'elles voulaient. Une petite note de sucré qui aide la potion à couler.

Voilà, maintenant, c'est derrière nous.

J'ai annoncé à Léone et Garance que je demandais le divorce. Lou savait déjà. Garance est restée de marbre. Léone s'est mise à pleure, d'un coup. Je lui ai dit que c'est loi qui divorçait, pas elle. Elle m'a répondu qu'elle savait. Puis elle a regardé un truc sur la télé et s'est mise à rire. Elle n'a que 7 ans et elle aime profondément son papa...

Je suis vanée. Quand je repense tout ce par quoi je suis passée depuis quelques mois, les convocations dans les organismes, l'impression de batailler seule pour une certaine cohérence de la chose, la menace qu'on m'enlève les enfants, la peur panique des enfants à cette idée...

Mais c'était quand même une très belle petite soirée entre nous quatre, de complicité et de rires. Ce qui ne nous tue pas nous rend plus forts...

Commentaires

1. Le mercredi 20 février 2008, 23:31 par Gilsoub

Qu'une chose à dire: Courage...

2. Le mercredi 20 février 2008, 23:57 par Franck

Bises à toutes les quatre.

3. Le jeudi 21 février 2008, 09:17 par Valérie de Haute Savoie

Oui comme Gilsoub et Franck je te dis courage et je vous embrasse.

4. Le jeudi 21 février 2008, 09:19 par Seashell

Je vous embrasse très très fort toutes les quatre. Un gros calin juste pour toi…
Et bravo d'être si forte pour elles, votre douce soirée à toutes les 4 adoucira surement le souvenir de cette dure journée.

5. Le jeudi 21 février 2008, 10:20 par Bladsurb

Une bonne chose de faite (tout est fait il me semble pour que les enfants n'aient pas à répéter leur témoignage ; c'était filmé ?). Il y a une faute de frappe "c'est loi qui divorçait" ...

Bon courage pour la suite.

6. Le jeudi 21 février 2008, 11:39 par PMB

On comprend que vous et vos filles, vous êtes en marche. Continuez...

Quant à l'inspectrice qui engueule, souhaitons que ses chefs l'envoient coller des papillons sur les pare-brise. Un pare-brise n'est pas une petite fille.

(Un petit HS : Le Canard a publié un très beau dessin de Cabu, exceptionnel car on ne rit pas : l'enfant de Mme Sarkozy III sur les épaules de son beau-père de rencontre. Et, sur les épaules-de-l'enfant-qui-se-voile-la-face, le fantôme halluciné d'un petit juif...)

7. Le jeudi 21 février 2008, 12:18 par MarieSB

Un envoi de tendresse et de soutient par les ondes et les câbles.

Mais aussi, j'ai envie de te remercier, car il est fréquent que dans ce genre de situations, on "taise", les souffrances, comme d'une chose dont on devrai se sentir coupable (argh, ado violentée j'ai portée trop longtemps cette maudite honte qui n'a rien à voir avec rien et qui fait au final plus de mal que la violence elle même).
Alors MERCI, pour cette franchise, comme une marque de confiance pour ceux à qui tu t'adresse. Dire sans rancœur et sans haine la violence, c'est déjà la faire reculer.

Une citation(approximative) de Constanti Cavafy : "ne crains ni les lestrigons, ni les cyclopes, tu ne rencontrera rien de pareil sur ta route, si  tu ne les portes pas en toi même, si ton cœur de les dresse pas devant toi"

prend soin de toi et de vous.

8. Le jeudi 21 février 2008, 12:21 par Oxygène

Pas après pas.... Vous avancez à 4.

9. Le jeudi 21 février 2008, 12:23 par isabelle

plein de baisers volants pour 4 adorables filles

10. Le jeudi 21 février 2008, 13:18 par rhp

Pas des moments faciles tout ça ...
Bon courage à vous 5

11. Le jeudi 21 février 2008, 16:36 par Fauvette

Emue. Je vous embrasse très fort. .

12. Le jeudi 21 février 2008, 17:29 par Clopine Trouillefou

Moi aussi, j'ai envie de vous serrer toutes dans les bras, et puis, parce qu'on ne se refait pas, ce petit sourire devant cette faute-de-frappe/lapsus linguae/inconscient quand tu nous tiens :

"je lui ai dit que c'était Loi qui divorçait, pas elle"...

Chapeau Bas

Clopine

13. Le jeudi 21 février 2008, 19:32 par Chondre

C'est vachement dur.
On va se faire des bisous mardi, hein?

14. Le jeudi 21 février 2008, 21:51 par alixire

Si tu as besoin, envie, de faire héberger une de tes filles loin de ce tumulte, pendant des prochaines vacances, ma porte est ouverte, tu le sais.
Je vous embrasse très fort

15. Le jeudi 21 février 2008, 21:51 par Laurelin

Tiens Akynou, c'est pour toi. Je sais que tu les aimeras, même si tu ne peux pas sentir leur parfum si doux.
Plein de gros bisous et de courage.

http://farm3.static.flickr.com/2194...

16. Le jeudi 21 février 2008, 21:53 par alixire

Remarque, si tu veux débarquer à quatre, on sera un peu serrées, mais avec de l'organisation on peut y arriver. Il suffit de prévenir un petit peu à l'avance histoire que je sois présente et mes filles aussi ;-)

17. Le jeudi 21 février 2008, 22:10 par Vroumette

Quel parcours. J'ai peine à imaginer une journée pareille, mais au fil des jours, je lis du mieux, je lis du "c'est dur mais on avance" et du coup, je me dis que bientôt, très bientôt j'espère, retour de grand soleil dans vos vies. Et plein de bisous distillée tous les jours.

18. Le jeudi 21 février 2008, 23:10 par Marloute

oh c'est triste et c'est fort et c'est beau.
Je crois que "Les maternelles" ont fait une émission sur le divorce. Elle est peut être encore regardable
http://www.france5.fr/maternelles/v...
et puis des bises !

19. Le vendredi 22 février 2008, 14:22 par andrem

Un petit cailloux sur le gros tas qui précède, dans l'ordre déchronologique.

Je pense à Léone.

Je pense à Garance.

Je pense à Lou.

Je pense à toi.

Je pense à penser à vous, je veux que vous pensiez que je pense à penser à vous.

20. Le vendredi 22 février 2008, 15:32 par Clopine Trouillefou

oUi, je renouvelle l'invitation : j'ai une grande maison à la campagne, des ânes, des poules et des moutons, c'est à deux heures de Paris et on peut parfaitement venir y passer un week-end. Tes filles adoreraient, je crois. Et mon garçon de 14 ans est assez partageur de x box 360, balades en carriole, chien à câlins et autres distractions.

CLopine

21. Le vendredi 22 février 2008, 19:48 par akynou

Ha Clopine, ça s'étudit une chose comme ça :-)
Andrem. On va y penser :-)

22. Le samedi 23 février 2008, 10:35 par Carole M&M

Dure étape à traverser... Mais, ce que je trouve magnifique, c'est de voir que toi et tes filles avancez, pas toujours facilement mais ensemble. (comme disait Anna Gavalda : Ensemble, c'est tout !)

À petits pas, oui, mais chaque pas franchis en est "un de plus en moins", (autre citation mais de Richard Desjardins, cette fois). On lance un caillou derrière soi (il y en a de plus gros que d'autres à lancer) et puis après, on se retourne pour constater la montagne qu'on a traversée.

Et garde en tête que Québec est aussi une alternative... ;-). J'ai de la place pour recevoir 4 belles dames n'importe quand (avec un léger préavis, quand même, histoire de faire l'épicerie) .

Bises

23. Le dimanche 24 février 2008, 02:28 par antagonisme

Chapeau. Je suis admirative. Continuez.

24. Le dimanche 24 février 2008, 13:03 par garfieldd

on ne sait évidemment jamais trop quoi dire...
Je me souviens avoir écrit dans un temps passé (!) que je ne me retrouvais pas forcement dans "les blogs de mère de famille" pour les raisons que tu sais.
Mais je me retrouve toujours dans les écrits des gens humains, qui rient et qui pleurent, qui vivent et qui partagent. Je me retrouve toujours dans les blogs des gens qui me donnent envie de leur envoyer des sourires, des baisers.
Je t'embrasse. Fort.

25. Le dimanche 24 février 2008, 13:26 par akynou

merci à tous, votre présence me fait du bien.

M&M : le Québec, c'est plus loin que chez CLopine. Je risque pas de débarquer à l'improviste. Mais tu sais que c'est toujours quelque chose que j'ai en tête. En février l'an prochain ? Qui sait ? MEs filles ont envie de voir de la neige :-)

Antagonisme. MErci du mot, mais il n'y a pas de quoi être admirative. Je navigue à vue et parfois je me sens bien lâche...

Garfield mille mercis :-)

26. Le lundi 25 février 2008, 23:37 par Carole M&M

Pour ce qui est de la neige, cette année, on est vraiment servi, et c'est pas fini... Jusqu'à présent, nous avons reçu plus de 350 cm et on en annonce encore une dizaine de cm demain. Et je ne parle pas des inévitables tempêtes du mois de mars. Décidément, c'est à croire que la nature a décidé de battre un record historique et de nous fournir 400 cm pour les fêtes du 400e de la Ville! :-D

Bises et vous serez toujours les bienvenues, peu importe le mois ou l'année. Par contre, si tes filles veulent voir de la neige, la période carnavalesque est généralement la meilleure, surtout pour voir Salomon en plein bain de neige. ;-)