Première semaine de la cinquième saison, printanière. Il fait moche dans la plupart des régions, on devrait avoir le temps d’écrire…

Toujours le même le principe, il faut lire le passage d’un blog et trouver la photo qui va avec et/ou regarder une photo que je vous propose et en raconter l’histoire… Vous trouverez les règles et le mode d’emploi ici.

1. Le texte à illustrer.

Il s’agit d’un texte tout récent de Chondre.

Nous sommes nombreux à avoir un lien fort avec la presse et les magazines. Avec l’écrit aussi. Maintenant, il faut pouvoir l’illustrer…  Vous pouvez utiliser toutes les techniques que vous souhaitez : dessin, photo, peinture, collage, montage… L’une ou l’autre ou mélangées… Quartier libre.

J’ai toujours eu un tropisme particulier pour l’écrit, et cela depuis tout petit. Si tout est bon dans le cochon, toutes les occasions sont également bonnes pour lire, ainsi que tous les supports. Bande-dessinées, romans, journaux. J’ai pris l’habitude de lire le journal quotidiennement bien avant mes dix-huit ans. Étudiant à la faculté, Je bénéficiait des distributions gratuites du figaro tous les matin avant de me rendre en cours. J’avais déjà acheté Libération en sortant de chez moi et rachetait le Monde en quittant l’université. On appelle cela une addiction à l’information. Le soir, après avoir passé des heures à lire mes bouquins de cours, je me replongeais dans des textes bien plus distrayants avant de m’endormir, le nez entre deux pages.

2. L’histoire de la photo

Une photo amusante d’Hughes Léglise-Bataille. Hughes est devenu photoreporter après avoir été primé au prix “Tremplin Photo” grâce auquel il a gagné une formation de l’EMI-CFD. Cela fait longtemps que je suis ses travaux sur Flickr. Il me prête cette photo pour le diptyque, à condition bien sûr de la créditer et de mettre le lien vers la page de Flickr. J’aime beaucoup son regard, notamment sur les mouvements de contestation. Ça change des photos que l’on voit dans la presse habituellement. Cela dit, ne vous laissez pas influencer par la légende. Le mieux est que vous écriviez votre petite histoire avant d’avoir voir l’original.

Je rappelle que vous devez poster votre participation sur votre blog et me donner le lien soit à l’aide d’un trackback, soit en me laissant le lien dans les commentaires (les trackbacks étant parfois de petites bêtes récalcitrantes) de ce billet. Seuls les gens qui n’ont pas de blogs peuvent m’envoyer leur participation par mail sur akynou[arobase]gmail.com.
Je clos les participations pour cette première session lundi 10. Mais comme je serai en goguette à Paris pour deux jours, le post récapitulatif n’aura sans doute pas lieu avant le mercredi.